Après le 27 novembre 2015 à Grenoble, décider, vivre ensemble, s’exprimer, créer des lieux pour faire société

Capacitation Citoyenne a organisé une rencontre sur l’amélioration des capacités d’agir des collectifs citoyens, après deux années de croisements de quatre sites Rhône-Alpins, le 27 novembre 2015 à Grenoble dans les locaux du Conseil Régional. Voici quelques extraits d’une journée qui repose la question du vivre ensemble, de l’expression efficace dans les décisions, de l’engagement, de la nécessité de créer des lieux de croisements pour initier des projets citoyens. Télécharger le compte rendu: RencontreGrenobleMail

3 réponses à “Après le 27 novembre 2015 à Grenoble, décider, vivre ensemble, s’exprimer, créer des lieux pour faire société”

  1. Mireille dit :

    Bonjour !

    merci et bravo pour ce travail !

    « comment améliorer nos capacités d’agir ? » suscite des pensées chez moi avec le recul :

    -je pense qu’il est plus que jamais nécessaire de créer ou de recréer des espaces de paroles, d’écoute, d’échanges, de débats, d’expression comme celui-ci avec des gens de différents horizons…

    - Des rencontres dans ma ville m’ont permis de connaître des initiatives portées par des gens qui ne font pas de bruit, des gens qui s’organisent (qui se revendiquent sans drapeau et sans affiliation) en collectifs informels… mais…
    ( comme j’ai besoin de sécurité affective) je me sens mieux dans une association ou une structure qui affiche la couleur, là où il y a du « nous » et là où ça cause ;-) et où il y a des financements publics ( j’ai besoin de sécurité financière aussi )

    -La question de la peur est prégnante : Bruxelles aujourd’hui, hélas, :(
    Les attentats provoquent chez moi une grande tristesse, puis une grande colère, puis un état de sidération et enfin un besoin de me jeter à corps perdu dans des projets… en lien avec d’autres et avec l’envie… de réfléchir et d’agir : comme je peux !!!

    -Ce que je trouve très chouette : c’est qu’à chaque question posée au départ de la journée : au final, aucune réponse et aucune vérité dictée n’est posée ou imposée, et que la problématique devient alors prétexte pour une autre et pour une élaboration de la pensée et de l’expression, peut-être est-ce là « l’amélioration de la capacité d’agir »? ou « capacitation »ou « empowerment » ??!!! ( j’ai une préférence pour « capacitation »! )

    A bientôt,

    Mireille

  2. Pierre dit :

    Écouter et dire aussi. Il me faut retrouver des espaces collectifs, entendre les autres et prononcer moi-même pour recommencer à penser. Et plus les gens qui forment ces collectifs sont différents, étranges, plus l’intelligence est grande et rapide.

  3. vacher dit :

    Comment répondre à l’excellente question sur les propos extremistes.On se retrouve entre soi avec les mêmes visions et on est désarmé.vous ne donnez aune piste.
    Apprendre aux enfants à participer eux aussi à des groupes de paroles, donc à écouter. Ceci anticiperait peut être les dérives de tous ordres qui se manifestent ensuite.

Laisser un commentaire