Introduction

Capacitation Citoyenne, des collectifs qui interrogent et croisent leurs pratiques pour renforcer leurs actions solidaires et citoyennes Collectifs d'habitants, de quartiers, de chômeurs, de femmes, d'habitants de la rue, de sans-papiers, espaces de débat ou de concertation, budgets participatifs, ateliers artistiques, ateliers urbains, économie solidaire, environnement…

Une centaine de collectifs et de structures de tous horizons font vivre Capacitation Citoyenne depuis 2ooo. Ce sont des groupes belges et français en majorité, mais aussi quelques-uns du Brésil et du Sénégal, qui développent des actions collectives pour améliorer les conditions de vie sur leur territoire.

Qu'y a-t-il dans les dossiers ?

Capacitation Citoyenne se nourrit de tout ce que les groupes qui participent aux rencontres amènent et donnent. Les « dossiers » proposent un fil de lecture thématisé des productions réalisées depuis le lancement du programme. Il ne s'agit pas de proposer ici une synthèse réductrice des livrets, des films ou des rencontres. Il s'agit plutôt de proposer un guide, un plan qui permette de garder le cap dans la multiplicité des expériences et des échanges.

Un dossier "Santé"?

Dans l'histoire de capacitation, la santé semble être, au premier abord, un sujet à la fois omniprésent, et relativement peu creusé. Omniprésent, car beaucoup des militants de Capacitation sont confrontés à des problèmes de santé, de façon directe ou pour leur entourage. La santé, plus on est précaire, plus cela devient quelque chose de problématique. Ou faudrait-il poser la question dans l'autre sens ?
On en parle moins que d'autres thèmes comme le logement ou le partage des richesses ; peut être parce que c'est moins facile d'en parler, parce que ça touche à l'intime. C'est aussi probablement une question de vocabulaire et de définition : en fait, beaucoup de groupes militent sur des sujets plus ou moins en rapport avec la santé, l'accès à l'eau, les conditions de travail, le bien-être… sans forcément parler directement de santé.
Quand on creuse un peu ce thème au regard de tout ce que les groupes et les rencontres de Capacitation font émerger, les réflexions, les actions, les pistes de solutions, on se rend vite compte qu'effectivement, la santé va bien au-delà de la maladie, du médicament, du soignant. L'action et la réflexion des collectifs de Capacitation touchent ainsi à de nombreux aspects : l'accès aux soins, la prévention, le bien-être social et moral, l'environnement, l'alimentation, le travail, l'autonomie, la consommation, les addictions…

Par la mise en visibilité et le croisement de toutes ces initiatives et leurs acteurs, Capacitation permet aussi d'approfondir la compréhension des systèmes de santé, notamment en comparant le système belge et le système français ; chacun repart de ces rencontres avec une meilleure connaissance et un regard différent sur le système de santé de son pays, mais aussi sur sa propre manière de travailler, d'envisager la question de la santé. Un autre message fort qui ressort des débats et des rencontres Capacitation est que « la santé, c'est notre affaire à tous » : c'est la conscience que la santé est une question globale, et c'est le défi du passage de situations individuelles à des actions collectives. Qu'il s'agisse de prévention, d'interpellation du politique, ou de lutte pour l'accès aux soins, etc.