Santé et Politique: des débats et de l’action!

Santé et Politique

Rencontre Capacitation Citoyenne à Marcinelle, 30 septembre 2011

« Et si la santé n’était pas qu’une question de médecins et de malades ?… » Une soixantaine de personnes belges et françaises se sont penchées sur cette question le 30 septembre, à la Maison Médicale Médecine pour le Peuple Marcinelle (Charleroi, Belgique). La santé est-elle seulement une histoire de corps, de gênes, de maladie et de soins ? Comment glisser d’une approche individuelle de la maladie à une action collective sur la santé, comment passer de « patients » à « acteurs » ? De quelles initiatives peut-on s’inspirer, de part et d’autre de la frontière, pour faire changer les choses en France et en Belgique ?..


Trois expériences pour lancer le débat

  • Des membres de la Maison Médicale Médecine pour le Peuple Marcinelle (médecins, bénévoles, salariés) ont présenté leur manière d’aborder la médecine au quotidien, leur conception politique de la santé et leurs actions militantes ;
  • Des membres de la CLCV de Grande-Synthe (Nord) ont présenté l’histoire de leur polyclinique et de leur centre de santé, nés de la mobilisation des habitants ;
  • Un médecin territorial de l’agglomération grenobloise (Isère) a évoqué le travail réalisé par des centres de santé français, particulièrement impliqués dans l’action communautaire et l’accès au soin pour les personnes en difficulté.

Ces regards croisés ont aussi permis de mieux comprendre les différences et les similitudes entre le système de santé belge et le système de santé français.

Une réflexion collective ancrée dans le vécu

De nombreux témoignages ont alimenté les discussions. Ici, un patron ne respecte pas les droits d’une salariée en maladie professionnelle. Là-bas, un sans-abri fait la manche pour se payer une opération. Ailleurs, un intervenant social se heurte aux lourdeurs administratives pour une personne en besoin urgent de soins…

Agir sur la santé, c’est changer la société

Entre défense d’acquis et remise en cause du système, différentes échelles de lutte ont été évoquées : la lutte pour la préservation et l’application de droits existants ; la lutte pour de nouveaux droits et le changement des politiques publiques de santé ; et la lutte plus globale contre un système injuste où la santé est un révélateur parmi d’autres d’un modèle politique qui produit et aggrave les inégalités.

De la salle à la rue : l’intervention devant la gare de Charleroi

L’après-midi, quarante participants se sont alignés en silence devant la gare de Charleroi, portant chacun un message inscrit sur une feuille blanche. « On en a marre d’être patients », « j’ai besoin de lunettes », « Va-t-il falloir faire la manche pour se soigner ? » « Individus malades, société à soigner », « droit à la santé pour tous, avec ou sans papiers »… Quelques personnes du groupe engageaient la conversation avec les passants, interpellés par cette « haie de paroles» inattendue.

Au final, cette rencontre aura permis d’allier information, réflexion et mise en mouvement. On réfléchit maintenant aux suites à donner, pour garder une trace de cette journée, la transmettre largement et poursuivre l’action !

Une réponse à “Santé et Politique: des débats et de l’action!”

Laisser un commentaire